Psychothérapie >  Psychothérapie pratiquée

Principales méthodes utilisées

Photo-867.jpg

A la base de tout travail thérapeutique : la présence et l'écoute

La psychanalyse freudienne et le travail de Lacan : les concepts d'inconscient, la notion de pulsion, le complexe d’œdipe, la répétition, le transfert, la prise en compte des relations parents-enfants et du passé et les traumatismes sexuels ;

La psychothérapie Jungienne : l'inconscient collectif, la lumière / l'ombre, l'anima/ animus (aspects féminin et masculin), l'individuation, l'expression par l'art, la culture, la religion et la mystique ;

Les relations entre la psyché (mental) et le soma (corps) : le travail sur le corps énergétique, le symbolique et le réel.

La diversité des méthodes fertilise harmonieusement la vie

 

Trois principes de transformation

Karine Hanselmann, psychologue intégrative, 75014 - silence et écoute

Le silence favorise l’accès à soi-même, il permet l'émergence de pensées qui dans la vie de tous les jours n'ont pas le temps d'arriver à la conscience.

L'écoute que ce soit la propre écoute du patient ou celle du thérapeute ouvre l'espace intérieur vers de l'inconnu comme c'est le cas lorsqu'on écoute de la musique.

Grâce aux différentes techniques proposées, les sensations, le langage du corps et les émotions peuvent s'exprimer en toute sécurité.

Ainsi plusieurs niveaux de conscience sont stimulés au cours des séances.

Karine Hanselmann, psychologue intégrative, 75014 – Pont vers l'interface créativité

L'intellect sait bloquer l'émotion, l'émotion expulse ou trouble l'intellect.

Il est important de relier et de faire vivre ces deux fonctions en harmonie afin de profiter de l'immense richesse intérieure que cette synergie recèle. Cette liaison est l’interface (ou pont ou lien direct) entre le mental et le corps émotionnel.

 Le processus thérapeutique consiste à faciliter le laisser-aller, le lâcher-prise, ce qui permettra l’accès à l'interface corps / esprit. Cela suppose qu'on puisse s'écouter, qu'on prenne ce temps pour soi, avec toutes les peurs, les évitements, les dangers fantasmés que cela comporte.

Le cabinet thérapeutique est comme un cocon sécurisé qui protège le patient au cours de sa traversée, cela devient alors un très beau voyage...

Lorsque l'esprit entre en contact avec l’émotionnel du corps, ce contact a une action en soi. Cette articulation devient une force qui permet peu à peu de tenir les rênes de sa propre vie afin de la rendre intéressante, dynamique et profondément harmonieuse.

Le lâcher-prise est un processus qui ne dépends pas de notre volonté

Le lâcher-prise est un processus qui ne dépends pas de notre volonté.

Par l'analyse, l'intuition, l'humour, la poésie, le mouvement-danse, l'écriture, le tambour, la méditation, il est possible d'accéder en toute confiance à la partie la plus créative, la plus innovante, la plus aimante de nous-mêmes pour les mettre en action.

On peut mettre en place les conditions pour que cela arrive de plus en plus souvent, puis s’entraîner à utiliser les ponts qui conviennent le mieux à notre personnalité. La vie devient alors intéressante, riche à chaque instant et dans chaque situation.

Techniques

Côté mental

Sophrologie : relaxation totale du corps et de l'esprit accompagnée par la voix du thérapeute ;

Écoute bioénergétique : à partir de l’observation du langage du corps, la thérapeute propose des mises en espace des situations vécues par le patient ; Voir +

Écoute psychanalytique : la thérapeute, laisse libre cours à la parole du patient, tout en faisant intérieurement des liens ;

Art thérapie : écriture, peinture ; Voir +

Yoga : par un travail sur le souffle accompagné de quelques posture très simples, certains traumas seront soulagés.

Côté physique

Lois de l'attraction : mise en perspective des objectifs de vie par l'éveil artistique. ; Voir +

Soins chamaniques : rituels, enracinements, travail avec les animaux totem ; Voir +

Rêves éveillés : Proposition d'imagerie guidée conformément aux thèmes évoqués par le patient au cours des séances ; Voir +

Psychologie contemplative : Tous les êtres humains possèdent naturellement la santé, la sagesse et la dignité. Il s’agit du noyau sain qui sera peu à peu découvert grâce aux échanges en profondeur avec la thérapeute et la méditation ; Voir +

Méditation – Respiration : Il s’agit d’une méthode douce, en même temps un travail à partir de la profondeur atteinte lorsque le patient lâche prise grâce à la respiration intensive et la méditation.

Karine Hanselmann, psychologue intégrative, 75014 – techniques utilisées